La réponse de Boeing à l'Airbus 380

Read the original text in English

Bien que Boeing ai clairement déclaré que l'Airbus 380 était trop grand pour être rentable, il se lance dans un projet encore plus gros.




 
 
 Voyez ce nouvel avion ......
Boeing  prepare un appareil de 1000 passengers qui doit remodeler les voyages aériens pour les 100 prochaines année.

Le design "aile intégrée" a été développé conjointement par Boeing et le centre de recherche de la NASA à Langley.

 Cet avion "Mammouth" aura une envergure de 80.7 m comparé avec les 64.25 m du 747, il est dessiné de façon a pouvoir utiliser les nouveaux terminaux créés pour l'Airbus 380 de 555 sièges (selon l'article américain d'origine) et 79.8 m d'envergure.


Le nouveau 797 est une réponse directe à l'Airbus A380 qui a enregistré 159 commandes bien que n'ayany encore transporté aucun passager. Etant donné le peu d'intérêt montré par les compagnies aériennes, Boeing a decidé d'abandonner le projet 747X (2003) de super jumbo rallongé, mais va poursuivre dans son centre de recherche Phantom Works (Travaux Fantômes) de de Long Beach, Calif.

L'Airbus A380 est en chantier depuis 1999 et a accumulé un budget de développement de 13 milliards de dollars US, ce qui donne l'avantage technique à Boeing dans la mesure où Airbus est engagé dans l'ancienne technologie des fuselages tubulaires pour les décades à venir.

Le design de "l'aile intégrée" (dans le temps, on appelait ça aile volante si je me souviens bien") présente de nombreux avantages, le plus important étant le rapport portance / trainée qui devrait augmenter de 50% tout en réduisant le poids de 25%, soit une amélioration d'éfficacité de 33% par rapport à l'Airbus et rend les 13 milliards de recherche d'Airbus très discutables.


La très grande rigidité du fuselage est un autre élément clé de "l'avion à aile intégrée", il réduit les turbulences et crée moins de contraintes dans la cellule, permettant au 797 de parcourir 8800 milles nautiques avec 1000 passagersvolant confortablement à Mach .88 (1046 Km/h) contre les 912 km/h offerts par le dessin classique de l'Airbus 380.

La date exacte de présentation n'est pas encore définie mais les plans stratégiques de ce combat pour la suprématie des transports aériens sont bien en place.
 

Traduction d'un courrier reçu d'un ami des USA par Pfiquet.

Les informations contenues dans cette page seront complétées ou infirmées au fur et^à mesure de mes recherches.

Boeing dément l'information

http://air.pfiquet.be

www.pfiquet.be